L’objectif général de VITISAD est le développement de pratiques agronomiques qui permettraient aux vignobles de la zone ouest de l’espace POCTEFA de s’adapter au Changement Climatique (CC)

Nous proposons donc d’évaluer ces pratiques à travers des essais agronomiques classiques mis en place sur des domaines expérimentaux mais aussi chez le vigneron. Les résultats obtenus seront transférés aux autorités administratives et sectorielles, de manière à être incluses dans leurs stratégies futures.

Expérimentation et évaluation de stratégies agronomiques permettant de s’adapter au changement climatique

 L’objectif de cette action est d’évaluer dans des essais agronomiques de terrain en station expérimentale et chez les viticulteurs différents outils pour s’adapter au changement climatique

Pratiques d’efficacité dans l’utilisation de l’eau d’irrigation

Evaluation des techniques d’irrigation pour limiter la consommation d’eau et contrôler la phase de maturation du raisin.

Combinaison irrigation et couvert végétal pour réduire la demande en eau et améliorer l’efficacité de l’irrigation.

Pratiques d’utilisation de couverts végétaux

Evaluation de différents types de couverts végétaux pour lutter contre l’érosion et améliorer la nutrition de la vigne.

D’autre part, les couverts végétaux peuvent améliorer comportement du vignoble, le rendant plus résistant aux changements climatiques prévus.

Stockage du carbone par l’application d’engrais organiques

L’application d’engrais organiques constitue un moyen d’augmenter la teneur en carbone dans le sol et donc d’éviter qu’il soit émis dans l’atmosphère sous forme de Dioxyde de Carbone (CO2).  Le ratio est de 4 pour 1000, ce qui signifie, pour les activités rapport avec le sol, qu’augmenter de 0,4 % par an la teneur en carbone des sols revient à compenser nos émissions.

Diminution de la température du raisin

L’augmentation de la température de la grappe qui provoque le changement climatique cause une avancée de la maturation. Cela peut avoir des conséquences négatives sur la qualité du moût et du vin. Ainsi, il y a un risque de perte d’acidité et de couleur qui pourrait être évité avec la diminution de la température de la grappe. La mise en place de filets d’ombrage peut permettre de limiter la température de la grappe.

Matériel végétal adapté au changement climatique

Evaluation de cépages et porte-greffes pour sélectionner du matériel végétal présentant une capacité d’adaptation au changement climatique : maturité tardive, maintien de l’acidité, couleur et bon état sanitaire du vignoble.

L’influence des différents clones sur la croissance et la maturation de la vigne, le rendement et la qualité du raisin seront mesurés.

Conseil et formation aux vignerons pour la modification de leurs pratiques viticoles

L’objectif de cette action est de promouvoir l’utilisation des pratiques d’adaptation au changement climatique précédemment évaluées dans le secteur vitivinicole. Cela permettra de conseiller et de soutenir activement les viticulteurs qui, à travers les informations reçues et en prenant d’exemple les essais agronomiques, ont choisi de modifier leurs pratiques culturales par rapport à celles testées tout au long du projet.

Un groupe pilote de viticulteurs participera aux expérimentation et pourra mettre en place une ou plusieurs pratiques d’atténuation au changement climatique sur son vignoble. Leurs avis, besoins et résultats seront recueillis par les partenaires du projet qui leur apporteront le soutien technique nécessaire.

Alignement avec les stratégies sectorielles

L’objectif de cette action est la diffusion de résultats obtenus dans le cadre du projet aux organismes qui établissent les stratégies et les politiques sectorielles du secteur vitivinicole. Il est prévu que les conseils de réglementation des AOC, les associations professionnelles et les administrations régionales et nationales disposent de données réelles et fiables pour les aider à établir leur stratégie future.